La galère

Sortir avec deux enfants, c’est souvent la galère. Mais lorsqu’on part à l’aventure en plus, ce l’est doublement! Malheureusement pour moi, je ne suis vraiment pas du type Funtropolis ou Cache-à-l’eau, où le divertissement est encadré et prémâché. Oh non! Trop facile! Quand je pars avec eux, ça ressemble plutôt à ça :

À la Big Fish

L’aventure, façon Big Fish!

La mission de la dernière escapade en date : retourner au ruisseau de mon enfance pour se mettre les deux pieds dedans, à la recherche de petites créatures vivantes!

« Au village, tu tournes à gauche. Après, c’est à droite au premier rang que tu rencontres, puis à droite encore. Un demi-kilomètre plus loin, tu vas voir un petit pont. Tu te stationnes là et tu piques dans le bois à ta gauche. Tu vas tomber dessus. »

C’est donc avec ces indications très précises en poche et mes deux mousses de 3 et 6 ans que nous avons pris la route. Trop facile! On s’est rendus du premier coup.

Sur place, on se rend compte qu’il y a pas mal d’herbes de toutes sortes dans le fameux bois. Hmmm, ça, ça ressemble à de l’herbe à puce (je n’ai jamais réussi à savoir c’était quoi exactement, à part que ça avait trois feuilles…). Bon, je prends les sacs sur mes épaules, les deux petits dans mes bras et je descends le fossé qui nous sépare du bois, puis du ruisseau. Pas de trouble, je suis tough!

Arrivés sur place, je constate avec plaisir que ça n’a pas changé d’un poil. Un peu plus de boue que dans mon souvenir, mais bah!, ce n’est pas grave. On enlève nos souliers, nos bas, et nus pieds dans le ruisseau! On se promène, on scrute, on lève des roches au hasard.

Écrevisses, salamandres, bien heureuse de voir que l’écosystème se porte à merveille et ne semble pas avoir souffert des années qui ont passé, au plus grand bonheur de mes tout-petits!

Salamandre

Bien sûr, toute aventure comporte son lot de mésaventures! Après avoir glissé sur une roche et être tombée les deux fesses dans l’eau, la plus grande — et plus aventurière — a glissé sur une autre roche pour se retrouver en pleine face dans le ruisseau, très offusquée de la situation. Heureusement, on était sur le point de partir. Enlève les vêtements et hop! dans les bras de maman.

On est donc ressortis du bois comme on y était entrés, les vêtements en moins pour elle. Mais la tête remplie de vrais beaux souvenirs, loin des tunnels de balles en plastique de Brossard.

Prochaine étape : le voyage en famille, avec rien d’inclus pantoute. Je vous tiens au courant!

 

Publicités