Au royaume des méduses

À l’Aquarium du Québec samedi dernier, j’aurais pu rester des heures dans la salle des méduses à regarder ces êtres dangereux mais ô combien élégants faire leur danse vaporeuse dans le silence absolu. Hypnotisant.

À l'Aquarium du Québec

Souvenirs, souvenirs : à Port-Daniel, en Gaspésie, quelque part au début des années 2000… Il ne fait pas très beau, un peu froid, on marche le long de la côte et des rochers, et qu’est-ce qu’on ne voit pas : de la couleur tout plein dans l’eau. Le détecteur de plongée sonne : il doit y avoir du beau stock à voir exactement ICI!

On retourne au chalet ramasser le nécessaire d’apnée et nous revoilà au lieu dit, prêts à se mettre le nez dans cette fameuse Baie-des-chaleurs, qui n’a de chaude que le nom. L’ami a un wetsuit, le chanceux. Moi? Hmmm, un bikini, heureusement pas trop mini, mais tout de même. On saute d’un coup, donc, histoire de ne pas changer d’idée en chemin. Mais — oh! ah! iiiiiish! — impossible de rester plus de deux secondes, c’est la panique, cette eau est GLACIALE!

Bon, je ressors, ce sera pour une autre fois. Mon ami, les mains gelées, poursuit l’exploration. « Whoa! Annick, faut absolument que tu viennes voir ça, y’a des méduses! » Ah, torture! Je ne peux quand même pas y retourner! « Come on, c’est trop fou, viens voir ça! » Baon.

Ça fait que je prends mon courage à deux mains, je me ferme les yeux, je me concentre bien fort et je resaute… Brrrrrrrr. C’est freeeeeeeeeeette! Pas de panique, concentration. Bon, sont où les méduses, là? « Viens voir ici. »

Wooooow! Il y en avait des dizaines, et pas des toutes petites, mauves dans l’immensité bleue du grand vide sous nos pieds. Ça tombait creux, et pas à peu près. Encore cette lente danse qui vous hypnotise à un point tel que vous pouvez oublier que vous trempez dans un bain à 4 °C, que sous vos pieds le fond de l’océan est bien loin et que, tiens tiens, vous nagez parmi des bêtes qui peuvent vous paralyser en quelques secondes si elles décident de simplement vous effleurer.

Dix minutes, que j’ai passées dans cette transe extraordinaire, jusqu’à ce que mes nouvelles amies décident de faire demi-cercle autour de moi et de pousser leur mouvement dans ma direction toutes en même temps, me faisant soudainement réaliser le vide dans lequel je flottais. Ouais, c’était ben l’fun les filles, mais je pense que je vais rentrer moi, là. Heureusement qu’il y avait un passage libre derrière moi…

C’est donc en hypothermie totale que je suis ressortie de l’eau, grelottant ma vie durant une dizaine de minutes, dents claquantes et tout le tralala. Mais ça valait tellement la peine!

À la liste de projets de vie, donc, prendre des cours de vraie plongée et faire connaître ce plaisir incroyable à mes tout-petits quand ils seront plus grands. Et, surtout, m’acheter un wetsuit!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s